Pourquoi Google Search Console ? Comment l’installer et..l’utiliser !

Ça y est, votre site internet est en ligne ? Vous l’avez fait développer et êtes particulièrement fier du résultat.

Désormais, vous attendez impatiemment de recevoir un flot de visiteurs emballés par vos écrits et produits sur votre site, pas vrai ?

C’est bien beau, mais comment inspecter les flux de visiteurs qui découvrent votre univers web ?

Savez-vous qu’il existe un moyen puissant pour contrôler l’avancée de votre référencement et les statistiques de conversion de votre site ? Cette clé secrète est utilisée par tous les experts en SEO pour le suivi du trafic naturel.

Je vous dévoile un de ces secrets en détails dans la suite de l’article … Découvrez sans plus tarder l’outil magique Google Search Console.

Il s’agit d’un accessoire malin et complet qui vous permet de suivre les indicateurs incontournables de votre référencement naturel.

Zoom sur la Google Search Console.

C’EST QUOI LA GOOGLE SEARCH CONSOLE ?

Reprenons les bases. C’est quoi exactement la Google Search Console ?

La Google Search Console est un outil gratuit pratique qui vous permet d’analyser et d’optimiser les performances de votre site internet dans les recherches Google.

Comment ?

En proposant de nombreux outils et rapports qui font le point sur :

  1.  L’état de l’indexation générale du site
  2.  Le trafic par page ou par requêtes clés
  3.  Et d’autres critères significatifs liés au SEO (Search Engine Optimisation)

Google effectue régulièrement des mises à jour de sa Search Console (auparavant appelée Webmaster Tools) pour vous permettre d’obtenir des résultats toujours plus riches et pertinents.

Voulez-vous en savoir plus sur les bénéfices que vous tirerez à utiliser Google Search Console ?

Oui ?

Parfait, je vous en dis plus en suivant. Tout d’abord, découvrez la partie pratique avec l’installation de l’outil du plus grand moteur de recherche actuel … On y va !

 

COMMENT INSTALLER GOOGLE SEARCH CONSOLE SUR SON SITE INTERNET ?

Tenez-vous prêt, installer Google Search Console peut paraître compliqué, mais est en réalité assez simple. Suivez la guide !

Voici comment configurer un compte Search Console sur votre site.

Avant toute chose, vous devez déjà posséder un compte Google pour procéder à l’installation. Si vous n’en avez pas encore, rien de plus simple : créez-vous une adresse Gmail et un compte Google sera automatiquement associé.

Magique !

Ce compte Google vous sert à centraliser et gérer l’ensemble des services rattachés à votre site.

Typiquement, les services comme :

•  Google Analytics,
•  Google Ads,
•  Google Drive

Bref, via la Search Console vous décortiquez littéralement les actions des internautes sur votre site.

Rien ne vous échappe, les secrets de fréquentation de votre site web n’ont donc plus de secrets pour vous.

 

Les étapes pour utiliser Google Search console

  1. Créer son compte Google. Il vous suffit de cliquer ici
  2. S’inscrire sur la fameuse Search Console, c’est par  ici.
  3. Indiquer quelle propriété de site vous revendiquez … Pour cela, vous ajoutez une propriété en indiquant votre adresse complète de site. Par exemple : https://www.votresite.com
  4. Confirmer à votre ami Google que vous êtes bien l’heureux propriétaire du nom de domaine.

Pour cela, vous choisissez entre les 4 méthodes que l’on vous propose. Ensuite, libre à vous d’utiliser soit la méthode recommandée, soit la méthode alternative.

La méthode recommandée nécessite que vous possédiez l’accès à votre espace d’hébergement et un logiciel FTP. Le processus consiste à importer un fichier sur votre espace d’hébergement.

Voici les étapes clés :

  • Téléchargez le fichier généré par Google en cliquant dessus
  • Enregistrez-le sur votre disque dur. Puis, envoyez ce fichier sur votre espace d’hébergement à la racine de votre site grâce à votre logiciel FTP préféré (Filezilla, CuteFTP, Winscp …)
  • Testez si votre fichier est bien présent sur votre nom de domaine
  • Validez.

 

Les méthodes alternatives sont les suivantes :

  • Ajoutez une balise HTML à votre page d’accueil.
  • Créez une nouvelle entrée DNS à votre nom de domaine
  • Utilisez votre compte Google Analytics
  • Utilisez votre compte Google Gestionnaire de balises

 

Bingo ! Félicitations, c’est fait !

Vous avez configuré efficacement votre compte Google Search Console !

Pas si compliqué que ça finalement, non ?

 

COMMENT UTILISER GOOGLE SEARCH CONSOLE EN DÉTAIL ?

Vous vous demandez comment utiliser la Search Console maintenant qu’elle est installée ?

Rassurez-vous, je vous présente quelques outils qu’elle met à votre disposition pour mieux piloter et exploiter votre site web. Et donc, par ricochet piloter aussi le succès de votre entreprise !

Voyons comment se décomposent les outils de la Search Console.

 

1. L’outil d’analyse des performances

La section « Performances » vous transmet les informations les plus précieuses sur le référencement naturel de votre site web.

Elle se compose de deux parties :

  • Un tableau des chiffres clés, avec courbes d’évolution comparées
  • Un tableau des requêtes sur lesquelles le site apparaît dans Google : le nombre de clics, d’impressions, taux de clics (CTR) et positions moyennes. C’est typiquement ce qui vous intéresse dans votre stratégie d’amélioration des performances en SEO.
 

Après avoir sélectionné le type de recherche concernée (web, image, vidéo) ainsi que la période que vous souhaitez décortiquer, vous avez accès à :

  • Le nombre de clics vers le site sur la période donnée le nombre total d’impressions (nombre de fois où vos pages ont été vues dans le moteur de recherche)
  • Le CTR (Click Through Rate = taux de clics) moyen, c’est-à-dire le nombre de clics sur le nombre d’impressions x 100. (Vous révisez vos mathématiques là pas vrai ? Non non, ne me remerciez pas !) La position moyenne : la position moyenne du résultat le mieux classé du site internet. Oui, comme à l’école, il y a un classement du meilleur au moins bon.

Vous avez raison, c’est très scolaire tout ça … mais cela vous aide à garder une vision globale claire en un coup d’œil.

L’objectif des indicateurs ?

Vous amener de la clarté sur la réalité du référencement naturel de votre site. Entre vos impressions, vos envies et la réalité il y a parfois un Monde qui les sépare.

Savez-vous ce qui est le plus intéressant dans la Search console lorsque l’on se penche sur le SEO ?

Serait-ce la possibilité de filtrer votre recherche en long en large et en travers ?
C’est amusant, mais non ce n’est pas ça.

Ou alors le petit plaisir jouissif de voir votre position moyenne générale augmenter au fil des semaines ?

Cela est certes rassurant pour votre cerveau de constater les possibilités infinies du SEO, mais ce n’est toujours pas ça.

 

❝ Ce qui est le plus intéressant avec la Search Console et qui pourtant est peu connu c’est … La possibilité de vous mettre dans la tête des internautes.
 

“Quoi ? C’est quoi cette histoire Maargie ?” – Allez-vous me rétorquer.
Laissez-moi vous en dire plus.

Le summum de l’extase avec GSC (Google Search Console pour les intimes), est de découvrir les requêtes et mots-clés exacts sur lesquels votre site apparaît.

Si si, je vous l’assure, c’est possible.

découvrez les requêtes et mots-clés exacts sur lesquels votre site apparaît.

Comme un grand télépathe qui lit en vous comme dans un livre ouvert. Sauf que le livre-là c’est votre lecteur. Fantastique vous dis-je …

En plus des requêtes saisies par les internautes sur Google, vous découvrez 4 indicateurs :

  1. Les pages du site qui obtiennent le plus de clics depuis le moteur de recherche
  2. Les pays des internautes pour lesquels le site apparaît (ce qui en soit est intéressant si votre public est international)
  3. Le type d’appareil sur lequel votre site est le plus souvent consulté (ordinateur, mobile, tablette)
  4. Les résultats particuliers (résultats web lights, pages AMP, résultats enrichis…)

 

À quoi vous servent ces connaissances ?

À ajuster efficacement votre stratégie SEO, et à redresser la barre en cas de besoin.

N’oubliez pas que sur internet rien n’est figé, tout est modulable et tout est perfectible. Avec les bonnes méthodes, les bons outils et les bons partenaires, tout est possible.

Note : pour afficher le CTR et la position moyen(ne)s dans le tableau comportant les requêtes, il suffit de cliquer sur la case dédiée dans le premier tableau.

 

2. L’Outil d’Inspection de l’URL

À quoi sert l’outil d’inspection de l’URL ?

Il permet de faire le point sur l’indexation et la couverture d’URLs uniques.

Mais encore ?

Tout simplement, il vous permet de voir si une URL est correctement indexée (enregistrée par

Google). Dans le cas contraire, il vous suffit de demander une indexation.

L’outil fournit également des informations sur l’exploration par Google de votre site.

Il vous indique :

  • La date du dernier “crawl” ou autrement dit la dernière date à laquelle le robot Google a exploré votre site (exemple : GoogleBot pour les smartphones)
  • La compatibilité ou non de vos pages pour les écrans mobiles, etc.
 

 

3. Le rapport sur la couverture d’indexation

Vous êtes toujours avec moi ?

Oui ? Parfait !

Retournons à nos moutons Le rapport d’indexation…

Il vérifie que les pages de votre site, sensées d’être indexées, le sont bien. Si ce n’est pas le cas, pas de panique ! Vous pouvez y remédier manuellement pour rectifier la donne.

Le rapport d’indexation met en lumière 3 types d’URLs :

  • Celles qui provoquent des erreurs (404, URLs envoyées bloquées par le robots.txt, erreurs d’exploration…)
  • Les URLs valides + valides avec des avertissements
  • Les URLs exclues de l’index (explorées mais non indexées, pages en double…)
 

Autrement dit, le rapport d’indexation vous offre un véritable état des lieux de la couverture générale de votre site :

• Qu’est-ce qui a été découvert par les robots Google, et qu’est-ce qui ne l’est pas.
• Qu’est-ce qui est visible, et qu’est-ce qui n’apparaît pas – volontairement ou non.

Les différents constats tirés de ce rapport donnent la possibilité d’identifier de potentielles erreurs dans les fichiers sitemaps ou robot.txt, ou encore les pages bloquée

Petit aparté point vocabulaire pour vous éclairer :

 

  • Fichier sitemap : le sitemap est un fichier XML qui liste toutes les URLs que vous souhaitez faire “crawler” et indexer dans les moteurs de recherche. Il peut être spécialisé par type de contenu : actualités/contenu permanent, sitemap images, sitemap vidéos…

 

  • Fichier robots.txt : le fichier robots.txt permet d’ajouter des règles concernant l’indexation des contenus du site. Il permet de bloquer l’exploration et l’indexation de certaines parties d’un site (pages cachées, pages bonus …).
    Deux objectifs : permettre aux moteurs de recherche de se concentrer sur les pages importantes et éviter aux internautes de tomber sur des ressources qui ne les concernent pas.

 

C’est du charabia pour vous ?

Rassurez-vous, vous n’êtes pas obligé de tout connaître pour utiliser correctement Google Search Console. Mais une vision globale vous aidera à mieux maîtriser l’outil.

 

4. L’ajout de sitemap

Savez-vous que vous pouvez aider Google à décoder votre site web plus facilement

C’est très simple à réaliser et en plus vous marquerez des points en facilitant le travail des robots super puissants du géant du web…

Comment procéder ?

En déposant directement vos sitemaps (autrement dit, votre plan du site en code spécifique). Cela permet aux robots de prendre connaissance des pages à explorer et indexer (pour effectuer son fameux “crawl”).

Le sitemap permet avant tout :

  • D’analyser vos pages et articles pour faciliter leur indexation correcte (apparition dans le moteur de recherche)
  • Découvrir quelles pages sont indexées par Google et lesquelles ne le sont pas et rectifier le tir en cas de besoin
  • D’accélérer la désindexation de certaines pages

 

ajoutez des plan du site

Plus le site dispose d’un nombre de pages conséquent, plus le sitemap est utile. Votre but est d’aider Google à comprendre la structure de votre site.

Comme un sommaire vous est utile lorsque vous lisez un livre technique sur l’apprentissage de la photographie pour savoir où aller chercher quelle information …

Un sitemap est particulièrement pratique pour Google pour comprendre où chercher une information précise sur votre site. Aidez Google Search console avec le sitemap, elle vous le rendra bien en retour. 

Tip : L’extension Yoast vous aidera à générer des plans de votre site web (site, page, articles, …) que vous pouvez ensuite soumettre dans votre Console Google.

 

5. Le rapport sur l’ergonomie mobile

Ce rapport vous indique si vos pages s’adaptent bien aux mobiles, tout simplement.

Il indique les erreurs à résoudre (par exemple, un texte illisible car trop petit, une fenêtre d’affichage non configurée…).

 

6. Les Actions manuelles

Le rapport Actions Manuelles vous permet de vous tenir informé d’éventuelles pénalités initiées par Google à votre encontre.

Comment ça, Google pénalise ?

Et oui ! Comme un arbitre au rugby qui pénalise un joueur trop agressif par exemple.

Cela se produit lorsqu’un examinateur (humain cette fois, exit les robots) constate que les pages de votre site ne respectent pas les consignes relatives à la qualité ; destinées aux webmasters.

Il peut être très long et difficile de sortir d’une pénalité Google.

Mieux vaut travailler directement son SEO dans les règles de l’art pour s’éviter du temps et de

l’énergie consacrées à réparer les dégâts !

 

7. Le rapport sur les liens

Le rapport sur les liens vous permet de découvrir tous les liens internes et externes qui renvoient vers votre site. C’est donc le moment de découvrir quel site internet vous recommande, et pourquoi pas, découvrir de possibles partenariats intéressants.

Google raffole des recommandations indirectes (autrement dit, par des liens follow enregistrés sur d’autres sites). C’est ce qui lui permet aussi de découvrir si un site est vraiment pertinent ou non, et si son contenu mérite d’être mis en avant.

Grâce au rapport sur les liens, vous pouvez aussi dénicher la liste des noms de domaine qui pointent des liens vers vous.

Parmi les avantages :

  • Analyser et optimiser votre stratégie de liens
  • identifier si des domaines de mauvaise qualité pointent sur votre site
  • Découvrir si un site ne fait pas trop de liens vers vous (trop de lien n’est pas toujours favorable)
  • Éviter le spam intempestif …

 

Pour aller plus loin…

Enfin, sachez que de nouvelles fonctionnalités devraient voir le jour sous peu… Notamment un rapport sur les produits balisés avec des données structurées schema.org (source Arobasenet.com).

Vous l’aurez compris, installer et utiliser Google Search Console est essentiel pour maîtriser votre stratégie web.

Grâce à elle, vous décryptez simplement et efficacement toutes les données de navigation vers votre site internet.

 

Voilà pourquoi vous avez tout à gagner en utilisant la Search console !

Analyse, anticipation rectification de données …

Votre palette d’actions est large pour vous permettre de tirer le meilleur de votre site web !

En parlant de site web, est-ce que la structure et le look du vôtre vous satisfait ? Découvrez les possibilités d’amélioration visuelle que je vous propose avec mes solutions clés en main.

Vous avez déjà un site web et vous souhaitez mieux l’exploiter ? Contactez-moi !

Je peux vous aider à mettre en place l’installation de Google Search Console et la rectification des erreurs.

 

À très vite ! 

Maargie 

 


 

Cet article vous a plu ? Votez !

5 / 5. Votes 3

Maargie Van Dongen

Le graphiste & designer web derrière DoubleDutch Studio. Entrepreneuse créative et passionnée j’ai créé ce blog dans le but de partager mes expériences, conseils et astuces pour vous aider !

Besoin d’un coup de main pour votre projet ?

Je réalise tous vos projets graphiques & web pour faire de votre communication un succès, de rayonner sur la toile et faire décoller votre entreprise !

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur reddit
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Laisser un commentaire

Plus de conseils & astuces

Bonjour! Je suis Maargie

Bonjour! Je suis Maargie

Le graphiste & designer web derrière DoubleDutch Studio.
Entrepreneuse créative et passionnée j'ai créé ce blog dans le but de partager mes expériences, conseils et astuces pour vous aider !
Contactez-moi

Suivez-moi !

Inscrivez-vous à la

newsletter

Et recevez la newsletter avec les nouveaux articles et des offres spéciales abonnées !

Vous recevez la Newsletter max. 1x par mois. J’utilise votre adresse email uniquement pour vous envoyer la newsletter. 

Mentions Légales

+ DE CONSEILS

LE PACK START-UP

Tout ce dont vous avez besoin pour bien démarrer votre activité !

Site web, logo, charte graphique, carte de visite..et PLUS encore...

Un pack ultra-complet et modulable selon vos besoins !
BESTSELLER !

LE PACK BLOGUEUR PRO

Tout ce dont vous avez besoin pour ton blog !

Logo, palette couleur, favicon, bannière réseau social, signature visuelle..et PLUS encore !

Avec le PACK BLOGUEUR PRO tu as tout ce dont tout a besoin pour avoir une identité cohérente aux allures d’un pro et entièrement adaptée à l’univers de ton blog et… à ta personnalité !
Blog pro

PACK SITE WEB MULTIPAGE
CLÉ EN MAIN

Le pack site web sans soucis ! Un site web performant, sur mesure et sans soucis !

Des packs tout-en-un selon vos besoins ! 

Hotspots Background

+

Voir le Pack Start-up Pro

+

Voir le Pack Site web

+

Voir le Pack Branding Pro

+

Voir le Pack Blogueur Pro

Cliquez sur le + ci-dessus pour voir le pack.

Je vous propose une gamme de 4 PACKS modulables permettant de répondre au mieux à vos attentes

Toutefois, si vous avez des souhaits particuliers, n’hésitez pas à demander un devis personnalisé.